Défiez votre destin

...
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Furojin Belétoile [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Furojin Belétoile
Admin
avatar

Messages : 5
Points : 9
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Furojin Belétoile [En cours]   Dim 28 Mai - 22:11

Furjin Belétoile
Identité
  • Age : 3214 ans

  • Sexe : Mâle

  • Race : Elfe

  • Rôle : Empereur

  • Alignement : Loyal Neutre

  • Groupe : Elfe


Compétences
  • Force : Adepte
  • Précision : Expert
  • Dextérité : Vétéran
  • Magie : Grand Maître
  • Agilité/Esquive : Connaisseur
  • Résistance : Spécialiste
  • Charisme : Vétéran
  • Beauté : Connaisseur
  • Intelligence  : Maître
  • Persuasion : Expert


Histoire


Chapitre 1: L'enfance. -216 du calandrier d'Al Sharan

Dernier né d'une fratrie de sept enfant, Furojin grandit entouré de l'amour de ses soeurs et frères, surtout choyé par les deux ainées, des jumelles de six ans plus âgées. L'une été devenue artiste martiale et soldat dans l'armée impériale et la deuxième était commandante de nef volante. Elles le berçaient de leur récits de héros affrontant des monstres et de voyage à l'autre bout du monde, remplaçant leurs parents qui s'occupaient peu, voir pas de leur dernier enfant.
Mais malgré l'amour de ses aînés, le jeune enfant était en manque de l'amour de ses parents. Toutefois, même lorsque ses parents lui accordaient du temps et de l'attention, Furojin restait maussade, s'enfermant souvent sur lui même. Il ne se montrait pas spécialement déprimé, mais restait renfermé sur lui même, ne s'ouvrant que très peu aux autres. Seule sa tante, l'Impératrice Nirmë Ránasta, parvenait à faire sourire l'enfant, l'accueillant  régulièrement dans le palais d'Aurë, ou ils se promenait sur les bord du Puit de magie qui se trouvait au sein du bosquet impérial. Là, ils devisaient longuement ensemble. Ce fut également là, qu'au tendre âge de trente trois ans, il dévoila sa première équation arcanique de sa propre création. Ainsi, il créa le départ des cristaux de téléportation qui allait devenir si répandu pour les elfes.
Les Arcanistes impériaux affinèrent son équations et dés lors, il fut en vue de divers Maîtres désireux de pouvoir le former. Mais l'Impératrice et ses parents refusèrent de les laisser l'approcher avant qu'il ne soit en âge de commencer sa formation. Pour le moment, sa famille voulait laisser l'enfant tranquille, afin qu'il grandisse loin des livres et des expériences.
Mais c'était sans compter sur le fait que l'enfant avait prit goût au fait que, pour sa réussite, on l'avait félicité et que l'attention qu'il avait tant rechercher lui avait enfin été donné. Mais il demeurait un vide dans sa poitrine sans qu'il parvienne à la combler, malgré le nombre de livres et d'essais qu'il pouvait compulser et les travaux qu'il pouvait accomplir.



Chapitre 2: Etude

Le jour de ses soixante quinze ans, alors que Furojin se trouvait une fois encore dans le bosquet impérial, il eut une vision qui le marqua à jamais. Tandis qu'il observait la surface du puit, une Onde se révéla à lui, lui adressant un sourire muet, l'invitant à entrer dans le liquide magique. Envoûté par la créature, le jeune elfe commença  à la suivre et une fois au milieu du puit, l'esprit le regarda, un sourire toujours sur les lèvres et s'adressa à lui.

-De grandes choses sont destinée à se produire autour de toi. Que tu en sois l'auteur ou le spectateur. Aujourd'hui, il t'es offert d'en avoir un aperçu. Regardes et apprends Les paroles de l'Onde étaient aussi cristallines que le cours d'eau d'une montagne, résonnant entre les rochers et les arbres.

Furojin scruta les eaux et des images ne tardèrent à se dévoiler à lui. Destruction. Sang. Larmes. Un nouveau monde. Des êtres sans longues oreilles. Des êtres animaux. Des dragons déchainant leur rage sur une cité. Puis le calme, avant de finalement finir sur une unique goûte qui perle dans le vide.
Combien de temps avait-il passé là? le jeune garçon n'aurait sût le dire. Les images avaient semblé être à la fois courtes et interminables.
Dès lors, il se rapprocha des bibliothèques impériales et de leurs maîtres, écoutant avec le plus grand intérêt leurs leçons et cherchant à toujours approfondir d'avantage ses propres connaissances.
Furojin dévoila rapidement une forte affinité dans la création de cristaux arcaniques et de nouvelles formules, n'hésitant pas à remettre en question les théories passées. On ne tarda pas à l'Arcaniste de Cristal. Et les Maîtres se suivirent pour l'aider à s'émaliorer chaque jours, chaque mois et chaque année qui passaient. Ils partageaient avec lui leur passion et le virent se forger la sienne avec un engouement qui ne cessa d'étonner.
Pendant près de un siècle, il compulsa tout les livres existant, en apprenant chaque lignes, chaque courbes et chaque ponctuation.



Chapitre 3: Voyage et découverte: -41 du Calendrier d'Al Sharan

Bien qu'ayant dépassé de longue date l'âge de la maturité depuis longtemps, et ayant déjà revisiter nombre de travaux, ce n'est qu'après avoir passer l'âge de cent soixante quinze ans que Furojin se décida à entreprendre un vieux rêve de son enfance. Et du jour au lendemain, il prit son sac et commença à parcourir les terres qui l'avaient tant fait rêver autrefois. Il parti sans prévenir qui que se soit, tout juste armé de se sac et de ses connaissances.
L'étudiant voulait éprouver ses savoir au spectre de la réalité, testant diverses techniques qu'il avait découvert dans les livres.
Durant plus de quinze années, il parcourut ainsi le monde, vivant ainsi sa propre aventure, découvrant les choses que les Maîtres et sa famille lui avaient décrit.

Lors de son voyage, alors qu'il était tombé dans une crevasse, il se retrouva nez à nez avec une panthère à dents de sabre. Tout deux s'observèrent. L'animal voyait une proie blessée tandis que l'elfe percevait une bête apeurée qui guettait la moindre faiblesse.
Malgré sa jambe blessée, le jeune voyageur tendit une main sûr et paisible en signe d'arrêt et de l'autre main, il commença à façonner un nouveau cristal, y insufflant une magie arcanique permettant de partager les pensées. Puis, lentement, il s'approcha de l'animal qui l'avait observer, toujours à guetter la moindre faiblesse. Il accrocha le cristal en collier autour du cou du félin et les pensées commencèrent à s'unir. Les mots n'étaient pas nécessaire et les deux, les yeux dans les yeux, en vinrent progressivement à se comprendre. L'animal était piégé et affamé, tandis que l'elfe était blessé. Le premier pouvait soutenir le second qui pouvait les sortir de ce lieu. C'est ainsi qu'une confiance mutuelle commença à se construire entre les deux. Une confiance que les années Ne firent que renforcer.
Le duo poursuivit son voyage, allant par moment, à la rencontre de sages qui s'étaient installé au loin pour exercer leur travaux à l'abri des dérangements et des regards indiscret. Ils visitèrent ainsi nombre de tour de savoir, parvenant parfois à compulser quelques savoir qui se cachaient là.
Finalement, ils rentrèrent à la citée des elfes et bientôt, des rumeurs se firent entendre du plus profond des entrailles du monde. Tout les sages ne tardèrent pas à se mettre d'accord. le monde n'allait pas tarder à s'effondrer sur lui même. En effet, dans leur quête de savoir, les elfes avaient drainé une grande partie de la magie de leur monde, sapant ses forces à chaque instant.
Mais ils ne voyaient aucune solution à leur situation. En réalité, la solution se présenta d'elle même, sous l'apparence d'un immense dragon qui vint trouver l'Impératrice et s'adressa à elle en ces terme.

-Vous avez prit tout ce que vous pouviez de ce monde. Il n'en reste que le Puit du Bosquet comme source de Magie et il n'est pas suffisant. Je vais vous accorder une chance de survivre. Mais il vous faudra apprendre de vos erreurs.

L'impératrice accepta, mais elle avait déjà une petite idée derrière la tête, qui ne fit que se confirmer lorsque l'immense dragon, combinant ses forces avec celle des elfe, transporta la cité elfique dans un autre monde. Un monde ou les elfes découvrirent de nouveaux peuples. Un monde entier qui s'offrait à eux. De nouvelles expériences à mener. Car c'est ainsi que les elfes virent ce monde et ses peuples. Un monde ou les dieux avancent au milieu des mortels. Mais pour eux, cela n'étaient rien d'autre que des sujets de test ou des ingrédients.

Furojin, pour sa part, décida de partir à la découverte de ce nouveau monde, accompagné par sa compagne de route, l'imposante panthère, qu'il avait, entre temps, baptisé Aerata, la Noblesse en elfe ancien. Ils se faufilèrent donc à proximité de ces peuples, ensemble, veillant toujours à ne jamais se mêler à leurs sujets d'observations. Furojin voulait les découvrir dans leur environnement naturel et comprendre leur magie, car en effet, il ne tarda pas à s'apercevoir que ces peuples avaient une magie différente de celle des elfes. Ils puisait directement leur puissance des esprits les entourant, leur adressant des prières ou prenant cette magie comme quelque chose d'acquit pour quelques uns.

Puis, il put contempler les premier signes de ce qui fut appeler la Corruption. Une étrange énergie qui corrompait tout ceux qui essayait de la manipuler. Les transformant en des aberrations. Il contempla les guerres des mortels, cherchant la raison derrière ces affrontements entre les humains et les polymorphes. Mais jamais il n'intervint ou interféra avec ces déroulements de l'histoire.
Furojin les voyait progresser mutuellement dans leurs affrontements, ne parvenant à comprendre pourquoi ces affrontements leur permettaient d'être meilleur.
Finalement, l'Arcaniste de Cristal décida de rentrer et vint rendre compte de ce qu'il avait apprit à l'Impératrice qui l'écouta attentivement, ainsi que les Arcanistes Impériaux. Tous ne tardèrent pas à tomber d'accord sur le fait qu'il leur était indispensable d'établir une ligne de défense absolue, afin de protéger leur sanctuaire. Il fallait protéger Aurë à tout prit de ces primitifs.
Dès lors, Furojin s'attela, avec les autres arcanistes à construire ce qui devint les Tours d'Aurë. Un immense système de défense de tours automatisées, capable de tirer de puissant faisceaux d'énergie magique, pouvant détruire toute menace pour la citée des elfes.



Chapitre 4: Prise de Pouvoir

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Autem consectetur deleniti ducimus eligendi eos error harum impedit in ipsum laboriosam maxime odio officiis perspiciatis quidem rem, vel voluptatum. Ducimus, sequi.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Autem consectetur deleniti ducimus eligendi eos error harum impedit in ipsum laboriosam maxime odio officiis perspiciatis quidem rem, vel voluptatum. Ducimus, sequi.



Caractère


Ne vous y trompez pas. Si Furjin est d'une apparence calme, il n'hésite aucunement à ordonner la mise à mort d'un être

Je suis un super texte mis en avant !



Physique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Autem consectetur deleniti ducimus eligendi eos error harum impedit in ipsum laboriosam maxime odio officiis perspiciatis quidem rem, vel voluptatum. Ducimus,

Je suis un super texte mis en avant !



Autre

  • Derrière l'écran : Ahah!!! Mystère. Je dirais juste que j'ai 33 ans et que je suis diabolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Furojin Belétoile [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 janvier - toile du cours de mixmedia de janvier
» fibre textile, toile de jute, identification. . (test, coloration)
» Toile abstraite matière+acrylique
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Défiez votre destin :: Gestion du personnage :: Présentations-
Sauter vers: