Défiez votre destin

...
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Night

avatar

Messages : 7
Points : 13
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.   Mar 10 Oct - 0:00

An 2763

La dragonne aimait explorer divers lieux, se laisser porter par ses ailes, au gré des vents. Mais cette fois-ci, une curiosité toute particulière l'avait conduit en ces terres obscures et qu'elle n'appréciait pas vraiment. Un nouveau nom lui avait été murmuré, une vampire s'était hissé à la tête de son peuple par la force - comme toujours -. Les vampires seraient donc contraints à rester des barbares ?

Alors elle ramassait ses ailes contre elle et plongeait dans la fracture, elle aimait cette sensation, le néant autour d'elle, l'obscurité totale, le froid qui s'emparait de son corps, ça ne durait toujours qu'une petite poignée de seconde, mais une sensation toujours exaltante, elle n'avait qu'à réfléchir à l'endroit qu'elle voulait atteindre et elle y était. Une simple pensée pouvait emmener n'importe quel dragon doué de conscience là où il le souhaitait.

Elle avait choisi un lieu tout adapté à son entrée : la salle du conseil, le portail obscurs s'y ouvrait préparant son entrée, tout d'abord une patte griffue, conçue pour tuer. Puis une tête trônant à plus de trois mètres du sol surmontée de cornes pratiquement droite affublée de deux yeux bleu électrique, puis tout son corps, finement sculpté, assez haut sur patte, taillée pour la vitesse. Les écailles noires aux reflets légèrement bleutés fumaient encore du froid causé par le néant, le portail se refermant lentement. Elle reculait légèrement la nuque, gonflant son poitrail dans un air vaguement menaçant, montrant quelques secondes les crocs - un grondement s'élevant de sa gorge -, des étincelles bleus légèrement luminescentes dansaient encore quelques secondes au niveau de sa gueule. Ainsi, elle mettait les choses au clair immédiatement : c'était elle qui dirigerait cette entrevue, et par ce simple avertissement. Elle aimait suffisamment peu les vampires pour ne pas s'offusquer de devoir en tuer un ou deux pour se faire entendre.

La gardienne observait vaguement la pièce, exactement comme dans ses souvenirs, son regard se portait immédiatement sur la bonne personne après une légère analyse des flux magiques perdus dans la pièce. Immédiatement, elle s'intéressait uniquement à cette dernière. Puis s'ébrouait pour chasser le givre qui s'était accrocher à ses écailles et ses plumes, retrouvant ainsi sa robe parfaitement noire. La pièce était largement assez grande pour qu'elle s'impose à l'intérieur même avec ses quarante-cinq mètres d'envergure et ses dix mètres de long et elle était bien loin de se sentir à l'étroit.

Elle restait ainsi étonnamment silencieuse durant toute la durée de sa mise en condition, elle imposait sa présence sans aucune gêne, elle était une gardienne après tout et s'ils ne l'écouteraient pas, ils en paieraient le prix.

Alors qui est l'heureux élu que je dois féliciter ?

Même si elle savait de qui il s'agissait elle aimerait voir son assurance face au dragon qu'elle était, et ainsi elle saurait si cette personne est digne de s'entretenir avec elle. Le regard électrique de la dragonne allait d'une personne à l'autre, comme si de rien était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanagriel

avatar

Messages : 4
Points : 8
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: Re: « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.   Mar 10 Oct - 1:19

L’un des premières réunions de ce simulacre de conseil, l’odeur du sang de Kehntar et de ses fidèles étaient encore amplement perceptibles dans l’imposante salle, ce qui plaisait énormément à la nouvelle Impératrice.

La salle semblait bien plus vide qu’à l’accoutumé, il n’était que 5 désormais, à sa droite se trouvait Teren, l’un des rares vampires qui avait su se hisser en tant que supérieur sans utiliser la force brute, ou du moins très peu, chose rare chez un vampire. Il était intelligent, calme et il fallait le dire, il avait une beauté qui ne la laissait pas indifférente, quel dommage qu’il ne soit pas aussi porté sur les délices charnels comme l’était Kehntar.

À sa gauche, il y avait Toryné du Dalis, son amante de longue date et plus proche collaboratrice, elle aussi faisait parti de ces vampires qui avaient su s’ériger dans la hiérarchie par des méthodes non-conventionnelles. La vampiresse avait su trouver le filon de sa puissance par le commerce, aussi étonnant soit-il pour un peuple très peu porté sur ce domaine, cependant, il était aujourd’hui quasi impossible d’acquérir quoique ce soit sans passer par son réseau, le Dalis, sang, goule, arme, tout passait par le Dalis. Toryné était donc une partenaire précieuse pour Vanagriel, tant qu’elle l’avait à ses côtés, elle avait contrôle sur l’économie chaotique de la ville-basse.

À côté de cette dernière, se trouvait Mandred, son rival le plus sérieux et sûrement le seul. Beaucoup pensaient qu’il deviendrait le nouvel empereur des buveurs de sang, il était fort, habile combattant et inspirait une peur sans nom. Tout aussi violent qu’elle, son défaut était qu’il faisait majoritairement cavalier seule, entouré le plus souvent d’une horde de goules, il avait pour titre le « Duc au cadavre ». Il l’avait en travers que Vanagriel l’ait devancé à la place de leader des vampires et qu’elle ai fait alliance avec Toryné, cette dernière faisant concurrence à son influence par le marcher aux goules. Il restait cependant patient et attendait bien sagement son heure, Vanagriel avait l’avantage du nombre et sa maudite armure de Kiel, mais il savait qu’un jour une faiblesse se présenterait et à ce moment-là, il prendrait la place qu’il estimait lui être dû.

Les 2 autres membres du conseil n’avaient quant à eux aucun intérêt particulier, ils étaient forts dans leur domaine et avaient su rester discrets lors de la passation de pouvoir, Vanagriel attendait de voir s’ils allaient rester à leur poste…

Quoiqu’il en soit cette réunion n’avait qu’un seul objectif, flatté son ego. Surélevé par rapport aux autres supérieurs, sur ce qui ressemblait à un trône de pierre. La disposition de la salle était très particulière, les membres du conseil étaient disposés sur une table en « U » et au milieu de cet « U » se trouvait le fameux trône du chef, avec deux marches à ses pieds pour permettre de s’y asseoir, ainsi la vampire dominait don assemblé et était l’objet de toute attention.

Vanagriel entamait un monologue dans lequel elle rappelait à tous qui était la nouvelle Impératrice et elle comptait bien leur faire comprendre qu’ils allaient tous devoir s’habituer à elle pour longtemps. L’ère de l’entropie de son prédécesseur allait prendre fin, c’était un tout nouveau règne de terreur qu’il allait voir le jour, ordre et violence, ces deux mots allaient devenir les termes symboliques de son règne. Le massacre d’y a trois jours n’étaient qu’un entremet, du ménage allait être fait, seul les plus forts survivront.

Personne n’aurait osé lui coupé la parole, pas même Mandred, du moins personne dans cette petite assemblée… mais une gardienne, elle, n’aurait aucune crainte à commettre cette ultime provocation.

Un obscurs portail s’ouvra face au conseil et de ce dernier jaillit l’invité le plus improbable qui soit, une créature aussi rare que dangereuse, un dragon. Avant que même que, qui que ce soit réagisse, Vanagriel se leva, le kiel recouvra immédiatement l’intégralité de son corps, réflexe qu’elle avait développer avec le temps lorsqu’une situation ne suivait pas le schéma qu’elle avait prévu. Cependant, elle ne se saisit pas de son arme, pour ainsi dire, elle ne présentait pas un combat à venir, son armure ne l’ayant recouvert que par pure précaution. Ce qui lui mettait la puce à l’oreille était les réactions de Teren et de Mandred, tous deux très calmes à la différence des autres membres du conseil, hors Vanagriel savait parfaitement que les deux vampires étaient des membres de longues dates du conseil et que tous deux avaient connu l’ascension de son prédécesseur, ce qu’il se passait avait dû déjà se produire.

« Si j’ai raison alors Teren devra s’expliquer sur le fait de ne m’avoir rien dit »pensa-t-elle... et elle savait exactement comment il allait devoir se faire pardonner.

De plus, elle doutait qu’un dragon face irruption de cette manière pour simplement l’agresser, une telle action irréfléchie n’aurait aucun sens. Ainsi donc elle retira son casque par la pensée, restant début, faisant face à l’imposante créature, dont seuls les sièges vides des vampires tuer les séparaient.

À la question de la dragonne, l’elfe vampire se contenta de répondre « Moi » d’une voix ferme. Elle garda le silence, collant son regard éthéré à celui électrique de la dragonne, avant de reprendre.

-Mon nom est Vanagriel. J’ai tué Kehntar et ceux qui le suivaient, cette salle et les vampires ici présent en sont les témoins, mais le massacre de faible de leur espèce ne mérite en aucun cas de quelconques félicitions. Ce qui sera louable, ce seront mes actes futurs, dragon.

Elle ne prit même la peine de demander l’identité de celle qui venait interrompre son conseil, s’en moquait-elle ? Peut-être. Bien entendue, elle ne savait à qui elle avait affaire, elle ne connaissait pas la véritable nature de son interlocutrice, ni même le danger qu’elle encourait si elle osait lui manquer de respect. Cela fit sourire Mandred, finalement peut-être que son heure arriverait plutôt que prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night

avatar

Messages : 7
Points : 13
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: Re: « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.   Ven 13 Oct - 21:11

La situation lui donnait envie de rire, une vampire trouvait juste de se justifier devant le dragon qu'elle était, elle plissait ainsi légèrement les yeux, lâchant un ronflement sourd, elle semblait prendre le temps de réfléchir avant de répondre, elle connaissait le caractère majoritaire chez ces créatures de la nuit, même sans forcément les apprécier elle prenait toujours le temps de connaître ses ennemis potentiels, même si ceux-là pourraient facilement se débarrasser d'elle comme d'un fétu de paille.

Elle avait beau être fier presque arrogante, elle vieillissait et n'étant sans doute plus autant capable de déchaîner l'orage comme elle avait pu le faire dans ses jeunes années. Même si la magie qui imprégnait son corps l'empêchait de paraître si vieille, elle avait néanmoins été légèrement voûtée par les âges, ses muscles avaient un peu fondu, et ses côtes étaient légèrement visibles sous ses écailles. Même si elle n'avait rien perdu de sa superbe, ses détails étaient perceptibles pour qui avait l'œil assez aiguisé pour les voir.

Toutes mes excuses, je suis la gardienne de l'orage, Night, plus précisément. Je suis chargée de maintenir la paix entre les différents peuples et me pose à chaque dirigeant en tant que conseillère et émissaire du peuple draconique.

Une fois qu'elle eut fini de se présenter, elle s'asseyait, ramenant ses ailes contre ses flancs, et enroulait sa queue autour d'elle, histoire de ne pas gêner, le passage et ainsi elle était bien moins encombrante.

Les gardiens s'étaient mêlé en tout temps aux affaires des différentes races mortelles qui peuplaient Al'Sharan, tous les dirigeants étaient au courant et mieux valait ne rien leur cacher, car ils étaient parfaitement capables de mettre leur nez de partout pour trouver la vérité. Voilà ce que faisait Night depuis plus de trois millénaires, s'arranger pour faire durer la paix, un maximum de temps.

Je suppose que vous êtes en mesure d'arranger vos arrières en vous débarrassant de ceux qui rient dans votre dos, Vanagriel ? Où devrais-je garder un œil ouvert pour vous ? Ensuite, nous pourrons convenir de ce qui serait bon de faire pour nos deux peuples.

Elle n'eut même pas besoin de lire dans l'esprit de l'homme pour savoir ce qu'il attendait, cet état de fait suait par tous les pores de sa peau, et son rôle de conseillère était de dégager toute menace qui pourrait se retourner contre la personne qu'elle servait. De même que par sa question, elle cherchait à faire se questionner la vampire, un test en quelque sorte.

Et elle n'avait aucun scrupule à dénoncer le traître, comme tous les dragons elle aimait qu'une certaine forme d'ordre règne, et cela consistait avant tout à retirer les pommes pourries du panier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanagriel

avatar

Messages : 4
Points : 8
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: Re: « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.   Sam 21 Oct - 16:58

Son visage resta impassible, cependant l’annonce du rang de la créature qui lui faisait face ne la laissa pas de marbre, loin de là. Tous les empereurs avaient-ils dû faire face à cette situation avant elle ? Vanagriel n’avait que faire du peuple draconique ou même des autres, sans oublier de la « paix », chose totalement illusoire pour elle et pour n’importe quel vampire, la survie était une lutte sans fin. Cependant, les faits étaient là, elle faisait face à une gardienne, même elle, même son armure, ne pouvait s’opposer à la dénommer Night, du moins pas maintenant.

Elle jeta un regard sombre à Teren, il allait vraiment devoir répondre de son manque de communication sur ce sujet, désormais elle se retrouvait désarmés face à la dragonne, les choses auraient pu être différente si elle avait pu se préparer à cette rencontre, du moins c’est ce qu’elle pensait, mais cela tenait plus de la frustration de se voir en position de dominer.

-J’ai bien du mal à comprendre le lien qu’il y ait entre votre fonction d’émissaire des dragons et vos vertus en tant que conseillère, gardienne… N’y a-t-il pas conflit d’intérêts ? Votre impartialité ne m’est pas garanti… Ce commentaire était peut-être audacieux, mais légitime, d’autant plus que Vanagriel devait garder le statut d’impératrice auprès des congénères présents, elle ne devait pas se soumettre aussi facilement, voir même pas du tout, mais était-ce seulement possible ?

Vanagriel se tourna ensuite vers celui qui convoitait son statut, Mandred la fixait sans sourciller, il n’avait pas vraiment une quelconque provocation dans ce regard, mais plus un certain jugement, il attendait de voir comment elle allait gérer la situation.

-Quant à mes arrières, je ne vois aucunement de quoi vous parlez, chaque vampire présent dans cette pièce est peut-être considéré par mes congénères comme puissant, mais comparé à moi ce n'est que de la vermine que je tolère à vivre dans mon ombre.

Ce message avait deux sens, le premier était bien entendu la provocation, surtout adresser à Mandred, elle rappelait son rang et sa force, ainsi que leur place, alliées comme ennemis, personne n’avait intérêt à lui faire face. Mais quelque part, elle rappelait également comment les vampires se dirigeaient, les membres du conseil n’étaient pas vraiment là pour justement la conseiller, mais faire office de pression continuelle sur elle. Ce n’était pas pour rien que le conseil regroupait les plus puissants des vampires, la menace qu’ils représentaient pour le dirigeant forçait ce dernier à accroître sa puissance afin de ne pas se faire évincer, cela fonctionnant également dans le seul inverse, la plupart des conseillers convoitaient la seule place qui leur était au-dessus. Cela avait toujours été le moteur de leur survie, surpassé l’autre, lui être supérieur, cela forçait les vampires à être fort, ingénieux, sans pitié et c’est cela qui leur avait permit de survivre dans la Ville Basse, ainsi se conservait dans leur peuple une certaine élite.

-Êtes-vous familière avec le peuple vampirique ? Non, soyez plus claire, que connaissez-vous de nous ? Comment puis-je être conseiller par une personne qui semble ignorer nos us et coutume ? Vous venez me parler de paix entre les peuples, les vampires n’ont jamais été en paix et ne le seront jamais, ce n’est qu’un concept dont les races mortelles aiment se targuer, rien de plus. Elle allait beaucoup de trop loin, elle se laissait empoter par son orgueil et sa méfiance, cela ne se voyait pas, mais Teren se crispait entièrement, il savait que cela n’était pas le comportement à adopter… de plus si Vanagriel se faisait tuer, il aurait affaire à Mandred et il savait que pour avoir soutenu un autre vampire que lui il ne s’en sortirait pas indemne. Cependant, il ne pouvait pas véritablement intervenir, d’un côté la gardienne Night, dont il connaissait le tempérament, et de l’autre, Vanagriel, qui ne supportait pas la domination et qui se laissait emporter par son orgueil.

-Je peux vous reconnaître en temps qu’émissaire des dragons si cela vous fait plaisir, mais les vampires n’ont rien à dire au dragon, ou à aucune autre race ! Et vous n’êtes en aucun qualifié pour me conseiller, que ce soit sur comment diriger mon peuple ou comment diriger tout court.

C’était hélas son principal défaut, elle ne savait pas reconnaître plus puissante qu’elle. Elle avait pourtant été patiente avec son prédécesseur pour le détrôner, mais il fallait que croire que maintenant qu’elle avait atteint le sommet parmi les siens, Vanagriel ne pouvait plus supporter qu’on remette en cause son autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Tu ne convoiteras aucune chose qui ne t'appartienne pas. » - Vanagriel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TNT - Pully, aucune chaîne ?
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» petite chose bleue
» NOUVEAU TRUC/BAZAR/CHOSE/RUBRIQUE
» [Ormesson, Jean (d')] C'est une chose étrange à la fin que ce monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Défiez votre destin :: Al’Sharan :: Terres des Kiel - Royaumes des polymorphes :: Ville-Basse-
Sauter vers: